"Barbier", "Télégraphe", ça c'est fait

Publié le par Charles Jude

Tournage plutôt tranquille ce week-end… En même temps, on pouvait difficilement faire plus emmené que lors des trois jours en mairie de Vannes. Mais bon, c’était marrant. On a trouvé l’endroit où jouer la « scène du barbier », samedi, seulement quatre jours avant. De même, la rue et local nécessaires à la scène prise le dimanche n’ont été dégottées que cinq jours avant… Il faudrait un de ces quatre lister tous les coups de chance que nous avons eus sur les tournages…

Avec dimanche, aussi, nous avons retrouvé les joies de tourner en ville, dans les quartiers fréquentés.

Pas de grosses catastrophes. Loin de là. Mais il est toujours marrant de voir des grands-mères se stopper net devant votre caméra, l’air éberlué, demander d’une voix stridente « vous tournez z’un film ? », alors que le héros est en pleine action…

Mais bon. Plus que deux. Encore deux tournages et « tout Jude » sera en boîte*.








(*Et non pas "dans le sac" aurais-je pu dire en private joke)

Commenter cet article

Vyse Rhutte 11/10/2008 00:41

Ma grand mère était plus dure que le commmentaire précédent : " la chance ne sourit qu'aux audacieux" !

Je me permet un développement de ma grand mère dans le contexte de l"actualité : "l'audace, c'est de se risquer soit même", comme D.P., c'est de risquer de piquer le fric des bourgeois vannetais qui prospère sur le quatre-quarante sans impunités.
Voilà Nathan Wilde devenue, par la force de l'actualité, LE justicier ! LE Robin Wood, LE Rocambole du siècle présent... et Charles Judes relégué au rang du vulguaire journaliste au solde du capitalisme virtuel, dénonçant ce qu'il ne comprend pas...
AH, pauvre JUDE ! Quelle impuissance dans ta recherche éthique de journaliste patenté! Quelle échec dans ta quequette de justice avec la complicité de mon assistante !
JUDE, j"attends ta réponse aves sérénité, telle George Sand attendant la réponse d'Alfred de Musset... (tu vois ce que je veux dire...)

N.W.

jerome 07/10/2008 17:52

C'est bien connu... La chance sourit aux audacieux !!